Faire appel à un prestataire – version 2020

Par Camille DAVID

Nous sommes mi-2020, et petit à petit, le monde de la prestation de service change… Oui, un nouveau paradigme est en train de s’installer, et cela fait plaisir ! Aujourd’hui, je vous parle de la bonne manière pour faire appel à un prestataire afin de vous aider, vous accompagner, vous conseiller…

faire-appel-à-un-prestataire

Prestation vs Collaboration

C’est un combat qui s’opère, je dis bien un combat ! Avant, les annonceurs parlaient souvent de sous-traiter, de “faire appel à un prestataire” afin de déléguer une tâche qui n’était pas faisable en interne. C’est toujours le cas pour certains métiers, et cela existera sûrement toujours. C’est ce que certains appellent la “gig economy”. Une économie où les freelance/indépendants/prestataires tout court effectuent une mission que l’annonceur leur confie, pas plus, pas moins.

Elle est aujourd’hui mise en balance avec la “talent economy”, qui met en avant le fait que les prestataires de services soient spécialisés dans leur domaine, soient “experts” et qu’on vienne donc les chercher pour cette expertise.

La prestation comme on l’entendait avant relève souvent du sens-unique, le prestataire répond à un besoin de l’annonceur.

?Elle laisse de plus en plus place à la collaboration, qui est bien une relation, un échange et donc à double-sens ! Comprenez par là que la relation annonceur-prestataire est une véritable relation de confiance, de transparence, de respect. L’annonceur souhaite travailler avec CE freelance en particulier, pour ce qu’il fait, mais aussi pour ce qu’il est.

Choisir son prestataire idéal

Côté freelance, on parle souvent de “trouver son client idéal” et ce n’est pas chose aisée ! (Parole de freelance ?)

Mais pour vous, annonceur, trouver votre prestataire idéal, ce n’est pas facile non plus… Que cherchez-vous ? Un prestataire…

  • Qui fait, sans rien demander de plus que ses sous, sans échange (je ne pense pas… si ? ?)
  • Qui a les mêmes valeurs que vous
  • Qui produit du contenu que vous aimez régulièrement
  • Qui vous vend mais aussi qui vous donne
  • Qui a la même vision du travail que vous
  • Qui a envie de travailler avec vous, qui collabore en toute transparence, qui prend votre entreprise à coeur…

La liste pourrait être longue, ce sont quelques idées auxquelles vous devez pensez lorsque vous avez un besoin. Aujourd’hui, vous devez selon moi avoir ce contrat de confiance avec votre prestataire pour que la relation et le travail soient de qualité et que tout se passe dans la bonne humeur, tout simplement !

Vous travaillez et vous êtes payés pour ? Nous aussi !

J’attire votre attention sur ce point qui est primordial dans cette optique de transparence et de confiance. Si dans freelance il y a “free”, ce n’est pas parce que nous travaillons gratuitement. ?

Beaucoup d’entrepreneurs donnent énormément, c’est aussi une des clés pour gagner en visibilité et démontrer nos compétences. Cela peut prendre plusieurs formes : appels découverte, contenu gratuit téléchargeable, articles de blog, newsletter… Ce contenu met du temps à être produit, mais nous donnons pour vous aider au mieux.

Il faut comprendre que votre prestataire, votre collaborateur donc, a aussi besoin de manger, d’avoir un toit sur la tête, bref, de vivre ! Les métiers d’aujourd’hui, comme le mien en tant que consultante en transformation digitale, sont encore un peu avant-gardistes. Certains ne se rendent donc pas compte de la valeur que nous pouvons apporter, et après tout c’est normal, quand on ne connaît pas.

Si je prends mon exemple personnel, j’aide les entreprises (et tous les collaborateurs) à acquérir les compétences digitales utiles, en interne comme en externe, pour qu’elles puissent ensuite être plus autonomes, mieux vendre, mieux communiquer…
C’est donc mon métier de :

  • Vous proposer de nouvelles idées
  • Vous former sur de nouveaux outils
  • Vous conseiller sur les bonnes stratégies à adopter
  • Vous accompagner tout au long de votre transformation

Tout cela n’est pas souvent “physique”, je ne vends pas un produit comme un boulanger vendrait son pain. Pourtant, tout cela est mon travail au quotidien et j’ai besoin d’en vivre. Donc oui, le conseil se paye, les idées se payent, la formation se paye, l’accompagnement se paye… ?Pensez-y lorsque vous faites appel à un prestataire, le budget compte.

Faire appel à un réseau solide

Être indépendant, ce n’est pas être seul pour autant ! En effet grâce à la magie d’internet et du co-working, le monde devient bien plus petit. ?

J’ai pour ma part un solide noyau d’indépendants autour de moi, aux compétences diverses ! Et finalement faire appel à moi, c’est aussi faire appel à mon réseau… Ce qui est tout de même intéressant si vous avez d’autres besoins que je ne peux pas combler.

Focus du moment ??‍?

Je sais que par ici certains cherchent à devenir rédacteur web et ainsi à élargir leur champ de compétences. Je fais donc un focus aujourd’hui sur la nouvelle formation d’Inès Sivignon que vous connaissez peut-être déjà.

rédacteur-web

Une formation en 7 modules hyper complets… À la fin vous êtes un vrai warrior de la rédaction web et vous pouvez vous lancer pour de bon.

?Intéressé ? C’est par ici que ça se passe.?